MBIM 2016: le pari de "faire société" autour d'une table commune

Actualité - 15/01/2016

MBIM 2016: le pari de

Voilà une actualité de fin d'année sur fond de catastrophe généralisée: réchauffement climatique, terrorisme, montée des extrêmes et des radicalismes, guerres, exils,...La planète semble se déliter de toutes parts.
Face à toutes ces urgences qui sont à nos portes, "manger bio à la cantine" peut paraître dérisoire, superflu, relégué à l'arrière plan, une préoccupation de nantis...
Ou peut-être pas ?

Voilà une actualité de fin d'année sur fond de catastrophe généralisée: réchauffement climatique, terrorisme, montée des extrêmes et des radicalismes, guerres, exils,...La planète semble se déliter de toutes parts.
Face à toutes ces urgences qui sont à nos portes, "manger bio à la cantine" peut paraître dérisoire, superflu, relégué à l'arrière plan, une préoccupation de nantis...
Ou peut-être pas ?
Peut-être que le "manger ensemble" propre à la restauration collective, le partage d'un temps commun autour d'un repas, d'un moment festif, est un pendant inéluctable du "faire société" qui semble cruellement manquer en ces temps de divisions et d'oppositions. Voire même que c'est cette capacité à absorber les différences culturelles, à les transcender, que les radicalismes de tous bords essayent de mettre à mal ? En faisant exploser la table commune, en réduisant la fête à néant, ou en essayant de nous faire croire qu'il n'y aura pas assez pour tous et que seuls certains élus pourront festoyer...
Et comment "faire société", nous asseoir à la table commune, sans tenir compte de la planète qui nous nourrit ?
Pour 2016 MBIM et ses adhérents renouvellent leurs vœux et leurs engagements: proposer une offre complète de produits bio, accessibles, durables, solidaires et de qualité(s) pour faire vivre une agriculture de plus en plus responsable de son rôle nourricier, et continuer à alimenter la table commune.