20 % de bio dans les cantines : les politiques reculent, la société avance !

Actualité - 16/01/2017

20 % de bio dans les cantines : les politiques reculent, la société avance !

Alors qu'on croyait définitivement adopté la loi sur les 20% de bio en restauration collective, le Conseil Constitutionnel décide de censurer la loi à la demande des députés "Républicains". Il semblerait qu’à l’heure actuelle les acteurs politiques soient incapables de prendre le pouls de la situation et de la demande des citoyens en la matière.

Alors que la demande en bio a considérablement augmenté ces dernières années, que les scandales alimentaires font rage, et que la crise du monde agricole bat son plein, les parlementaires rechignent encore à prendre les décisions qui constitueraient un signal fort pour l’ensemble des acteurs.
Qu’à cela ne tienne ! La plupart des expériences intéressantes d’introduction de produits bio ont été obtenues sans l’aval de l’Assemblée Nationale ! Aujourd’hui la plupart de ces expériences sont même publiées en ligne (130 expériences réussies sur www.restaurationbio.org) en guise de support pour aider les cuisiniers, les gestionnaires, les parents d’élèves et les collectivités qui cherchent à développer l’alimentation de demain : saine, respectueuse des hommes et de l’environnement.
La FNAB et MBIM ont donc convié ces acteurs (Agir pour l’Environnement, FCPE, Agence Bio, Réseau Restau’Co, AMF, …) à une après-midi de réflexion commune le 1er février, pour continuer d’avancer en conjuguant ces forces.

Le 2 février, le réseau MBIM se réunira pour présenter son référentiel: une bio locale, globale, équitable et solidaire pour la restauration collective, et son déploiement sur le territoire français.